Étiquettes

, , , ,

pencolé

 

Jean PENCOLE (1784 – 1868)

CaptureJean PENCOLE est mon sosa 110.

Jean PENCOLE est né, il y a tout juste 231 ans, le 11 Février 1784 à la Catredaie à Ménéac dans le Morbihan. Il est le fils de François PENCOLE et de Marie LORFEUVRE.

François PENCOLE est natif de Ménéac tandis que Marie LORFEUVRE est native de Gomené (Côtes d’Armor), c’est d’ailleurs dans cette commune qu’ils se marient le 6 Juillet 1774.

Jean est le septième d’une famille qui comprendra dix enfants. A sa naissance, ses parents sont âgés de 35 ans.

Jean devient cultivateur et épouse Perrine Françoise GUILLEMIN, ménagère, le 10 Août 1812 à Ménéac. Perrine est née le 5 Thermidor de l’an V (23 Juillet 1797) à Ménéac de Julien GUILLEMIN et Perrine GAUDAIRE. Le couple s’installe à la Catredaie et aura 11 enfants.

En Septembre 1830, alors qu’il est devenu propriétaire, Jean Pencolé, conservateur, est élu maire de Ménéac et est alors père de 7 enfants, dont deux sont décédés en bas âge. Nous retrouvons trace aux archives départementales de Vannes d’un état estimant alors sa fortune personnelle à 3508 francs.

Etat estimatif de la fortune personnelle des élus de la communes dont Jean Pencolé (Maire) - Archives départementales du Morbiahn côte 2M140

Etat estimatif de la fortune personnelle des élus de la communes dont Jean Pencolé (Maire) – Archives départementales du Morbihan côte 2M140

Jean est un homme qui a suivi des études et qui est respecté des habitants du village en témoigne ce courrier qui fait suite à sa nomination. 2 M 140 1 2 M 140 2 2 M 140 3

Ploermel, le 2 Septembre 1830

Arrêtes de nomination du maire et des adjoints de la commune de Ménéac

Monsieur le Préfet,

J’ai l »honneur de vous adresser les nominations et notice des maires et adjoints de la commune de Ménéac. Monsieur Bernard ne peut occuper les fonctions de maire, il est avoué à Brest et j’ai été trompé sur sa position. Monsieur Bachelard ne jouit pas de la considération publique et son administration sans dignité serait insupportable à ses concitoyens. Je vous propose pour maire le Sieur Pencolé âgé de 45 à 50 ans, cultivateur du village de Catredaie qui a fait ses études; il est à tous les égards digne de cette place d’après des renseignements certains qui m’ont été donnés par des personnes dignes de foi que je n’avais pu voir plus tôt et pour adjoint Monsieur Urvoy du bourg de Ménéac, homme aussi fort capable mais aussi énergique que Pencolé. Tous les deux ont fait leurs études et jouissent d’une considération méritée.

[….]

Son mandat de maire prend fin en Mai 1835.

Le 13 Avril 1840, son épouse Perrine Françoise décède alors qu’elle est âgée de 42 ans, il élèvera seul ses 8 enfants encore en vie et ne se remariera pas. Jean meurt à 84 ans à la Catredaie le 17 Septembre 1868.