Étiquettes

, , ,

 

MARIE ANNE DOLAIS

 

Marie Anne DOLAIS (1839 – 1888)

Marie Anne DOLAIS, mon sosa n° 19, née le 8 Février 1839 à Saint-Maugan (Ille et Vilaine) est la fille légitime de Joseph DOLAS et Olive QUERNEE. C’est la cinquième enfant d’une famille de 7 enfants.

En 1852, alors qu’elle n’a que 13 ans, elle perdra ses deux parents. Sa mère, Olive, décédera le 3 Avril suivie par son père, Joseph, le 12 du même mois (peut-être victimes de l’épidémie de dysenterie qui a sévi en Ille et Vilaine cette même année).

En 1862, elle épouse Joseph François DANIEL et deux filles naîtront de cette union. Malheureusement, Joseph François décède 6 ans après leur mariage.

Le 21 Novembre 1870, elle épouse Jean Baptiste DELAPORTE (mon sosa 18). Quatre enfants naîtront de cette union dont mon arrière grand-mère Marie Ange.

Internement d’office

Le 23 Juin 1887, son médecin qui l’a consulté à de multiples reprises juge qu’il est urgent qu’elle soit internée pour sa propre santé et celle de ceux qui l’entourent.

Sur le certificat établi par le Docteur Chollet le 23 Juin 1887, on peut lire :

Je soussigné Docteur Médecin certifie avoir visité plusieurs fois Madame Anne Marie DOLAIS âgée de 49 ans   femme Anne Marie DELAPORTE, demeurant au village de Lesnée, commune de Gaël, qu’elle est atteinte d’aliénation mentale, qu’elle devient très dangereuse pour elle-même et surtout pour ceux qui l’entourent et qu’il est urgent qu’elle soit enfermée dans le plus bref délai possible dans un asile d’aliéné.

Le 24 Juin 1887, un arrêté préfectoral sera émis, suite au certificat médical du médecin et à la demande du maire de Gaël.

Arrêté préfectoral du 24 Juin 1887

Arrêté préfectoral du 24 Juin 1887

Elle sera admise le 25 Juin à l’asile de Saint-Méen de Rennes sous le numéro 5574.

14

Au cours de son hospitalisation, plusieurs certificats médicaux seront rédigés qui donneront de plus amples détails sur son état de santé.

Voici ce que l’on peut lire sur le certificat médical du Docteur Foret en date du 26 Juin 1887

Je soussigné Directeur Médecin de l’Asile, certifie que Madame DOLAIS femme DELAPORTE est atteinte d’aliénation mentale caractérisée principalement par des idées de damnations, de craintes, de frayeurs imaginaires entretenues par des hallucinations de l’ouie et de la vue, le penchant au suicide et de paroxismes d’exaltation.

En conséquence, je suis d’avis qu’il y a lieu de la maintenir enfermée à l’asile.

 

Le 10 Juillet 1887, le même médecin établira un certificat quasiment identique.

Je soussigné Directeur Médecin de l’Asile, certifie que Madame DOLAIS femme DELAPORTE est atteinte de lypomanie avec idées de damnations, de craintes, de frayeurs imaginaires entretenues par des hallucinations de l’ouie et de la vue, idées de suicide et violents accès d’agitation.

En conséquence, je suis d’avis qu’il y a lieu de la maintenir enfermée à l’asile.

Sur les différentes déclarations mensuelles, il sera noté que son état mental reste plus ou moins stable avec parfois quelques légères améliorations mais de courtes durées.

En Octobre, elle est victime d’un emphysème pulmonaire avec une bronchite.

Le 5 Janvier  1888, les médecins s’inquiètent de diarrhées chroniques dont elle est victime, elle est alors évacuée.

Elle décède le 10 Janvier 1888, à une heure du matin, à l’asile de Saint-Méen de Rennes des suites d’entérites chroniques.